Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Boel Souleymane Biographie Né en 1976 à Trappes, Boel Souleymane bascule dans le monde littéraire après un long passé dans le milieu associatif pour le développement éducatif et médical du Tiers Monde. En 1998, il lance la première action mondiale contre les pillages de l'Afrique, « le mandat d'arrêt », qui invite tous les sportifs, artistes et écrivains à réaliser un message vidéo sur l'abus de certaines multinationales. Par ce biais, il fait la rencontre d'écrivains qui l'influencent et l'encouragent à écrire. Il est déjà auteur de quelques ouvrages haletants et subversifs : Breathe Taking (À couper le souffle), L'évasion d'une vérité, Les Bouts des tunnels de la faim et Sous une pluie de balles,Un égo meurtrier, Souleymane Boel est un jeune écrivain très prolifique qui s’est spécialisé dans les romans d’anticipation imaginant des scénarios originaux dans des situations très actuelles.

11 Dec

LIVRE "l'évasion d'une vérité"Un livre sur la désinformation des médias

Publié par L'écrivain Boel Souleymane  - Catégories :  #ROMAN

Résumé

En quelques années, Clark Newton est devenu l'un des plus brillants reporters de guerre au sein d'une grande chaîne d'information américaine, grâce à ses prises de risque et à l'exclusivité de ses reportages insolites. Suite aux bombardements aériens, sa vie basculera à Falloujah, une ville irakienne, tandis que la chaîne pour laquelle il travaille s'empressera d'annoncer sa mort. En réalité, il est vivant, coincé sous les décombres d'une ville totalement détruite et sauvé par un enfant irakien venu d'une province d'Al-Anbâr.
Pendant que tout le monde le croit mort, il décide d'effectuer une enquête indépendante sur le taux de radioactivité de la ville où s'est déroulé le bombardement dont il a été victime. Il sera alors confronté aux malformations d'enfants causées par les effroyables effets dévastateurs des bombes américaines.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Avant-propos et citations de l’auteur
sur la désinformation des médias
Si la vérité pouvait circuler à la vitesse de l’argent,
alors dans ce cas-là, les gens n’allumeraient plus leur
poste de télévision.
L’occultation de certains faits et la diffusion
massive de certaines contre-vérités par le monde des
médias, l’habileté de toutes leurs sournoises
manipulations et leurs déluges de simulacres m’ont
poussé à écrire une histoire traitant de la
désinformation médiatique.
L’histoire qui va suivre est une fiction originale
provenue par l’imagination de son auteur
contrairement à certaines dissimulations et aux
mensonges des médias qui demeure une réalité
La désinformation est un ensemble de techniques
de communication visant à apporter une fausse image
de la réalité dans le but de protéger des intérêts privés
et d’influencer l’opinion publique.
La désinformation peut se greffer sur tous les
types de médias : radio, télévision, presse, Internet. Ce
sont des images répétées en boucle qui vous amènent
à modifier l’ensemble de vos convictions, à vous faire
détester certains peuples, à vous émouvoir, ou encore,
à développer vos préjugés voire, à anéantir vos
habitudes culturelles pour en adopter d’autres.
Tout fait d’actualité avant d’arriver au grand
public est filtré, pour finir enfermé par ceux qui ont le
contrôle des médias.
Voilà pourquoi dans cette histoire j’ai voulu
aborder le sujet de la rétention d’information. La
dissimulation de faits d’actualité dans le Monde qui
sont retenus de sorte qu’ils ne pouvaient s’échapper
uniquement qu’au travers une évasion. Ainsi la vérité
finit souvent à l’isolement si elle gêne les intérêts des
patrons des médias. Certains faits réels subissent très
souvent l’influence de ceux qui les diffusent, jusqu’à
se transformer en gigantesques et cruels mensonges à
vous en donner le vertige, ou par devenir une infâme
propagande qui servira à enrichir les patrons des plus
grandes chaînes de télévision.
Cette histoire a été écrite afin de faire apparaître
certaines techniques utilisées par les médias qui
capturent et stimulent vos émotions primaires en se
servant de votre terreur, pour altérer votre réflexion.
Leur objectif : vous choquer en images pour vous
tenir en haleine afin que vos attentions soient
spontanément dirigées sur leurs chaînes seulement.
Taire une injustice c’est en mépriser ses victimes. Si le
silence peut être un crime, alors l’actualité du Monde
que nous cachent les médias ressemble à un affreux
génocide. Faites l’effort de vous informer autrement
que par eux. Les médias sont là officiellement pour
nous informer mais qui nous informe de toutes leurs
désinformations ? Parce que les grandes chaînes n’ont
pas rendu libre l’information. L’histoire de cet
ouvrage porte le nom de « l’évasion d’une vérité ».
Ce livre est dédicacé à tous les enfants irakiens
que l’ONU a fait mourir de faim en imposant un
embargo sur l’Irak ainsi qu’aux victimes de
malformations congénitales touchés par les
bombardements de les armées britannique et
américaine. Aujourd’hui à cinquante kilomètres de
Baghdâd, un enfant sur cinq naît avec
d’indescriptibles malformations physiques.
Cette histoire se devait d’être écrite, parce que les
médias déforment la vérité tout comme les effets des
bombardements au phosphore blanc et à l’uranium
appauvri ont déformé l’apparence de beaucoup
d’enfants irakiens. Nombreuses sont les guerres
fabriquées et supérieures et le nombre des victimes
qu’elles peuvent faire. Si certains enfants ont appris à
nager dans la tristesse de leurs larmes, bien souvent
cela n’a fait que les rendre plus forts et ce, dans le but
d’avoir le courage de noyer leurs peines.
La sensibilité de ce sujet ne pouvait que faire
pencher mes écrits sur ce thème parce que le sang des
62
innocents ne cessera de couler tant que les enjeux des
guerres ne seront pas ceux de la paix, mais celle de
l’argent. En raison des conduites blâmables des
soldats américains ayant servi en Irak et qui, ont été
l’opprobre du genre humain, j’ai voulu par l’ouvrage
qui va suivre leur décerner la médaille du déshonneur.
Les séquelles d’une guerre se remarquent parfois
plus vite que l’intoxication de nos esprits pouvant se
produire à travers nos écrans. Prenez conscience du
danger des médias dont le but est d’arriver à vous
persuader que vos pensées et convictions viennent de
vous alors que vous subissez de plein fouet leurs
influences. Vérifier toujours l’information que l’on
vous diffuse car l’impact du mensonge des médias sur
l’opinion publique est un désastre pour la paix entre
les peuples. Mes rêves ne se trouvent qu’à la maternité
car à travers ma plume, j’ai réussi à euthanasier mon
échec et enterrer le cauchemar de n’avoir pu terminer
de vous raconter cette histoire.
« Soyez vigilant face aux rôles des médias
concernant l’abus de votre crédulité, de manière à
faire en sorte que ceux qui contrôlent les médias ne
contrôlent jamais votre esprit. » – Souleymane Boel
« Si vous laissez vos cerveaux se nourrir de tout ce
que diffusent les médias, attendez-vous à ce qu’ils
finissent par prendre le contrôle de votre opinion tout
comme vous pouvez l’avoir sur la télécommande de
votre téléviseur » – Souleymane Boel
2 7
« De façon insidieuse, les médias influencent
votre pensée. Informez-vous sur qui dirige les médias
avant d’accepter leurs informations » – Souleymane
Boel
« Parfois la télévision peut devenir un piège pour
l’esprit à partir de l’écran vous appartenant. Les
médias font en sorte que votre pensé ne vous
appartienne plus » – Souleymane Boel
« Bien souvent le mot « information » perd tout
son sens lorsque les médias exacerbent la peur et le
danger dans l’esprit des gens et ce, juste pour faire
grimper leurs audimats » – Souleymane Boel
« J’aspire à ce que ma critique des médias fasse
l’effet d’un puissant laxatif pour la constipation
intellectuelle de ces présentateurs et directeurs de
chaîne » – Souleymane Boel
« Ne s’informer que par le biais des médias est
l’une des façons les plus radicales pour réduire
l’activité de votre cerveau ou le conduire en état de
mort cérébrale » – Souleymane Boel
« Redoubler de prudence, avec l’information que
diffusent les médias. Cela est l’une des clés pour déjouer
les techniques d’influences que peuvent tisser les médias
dans votre esprit. Des milliards de lavage de cerveaux,
font bien moins de bruit qu’une machine à laver en
route. » – Souleymane Boel

Etat de fait : quand le pouvoir
de l’information est détenu par de
grands groupes économiques,
alors les médias deviennent une arme
de désinformation massive.
(Une forte impression d’être un grain de sable
de vérité enfouit sous les dunes d’un désert
de mensonges.)
Il peut être dit par un homme ayant travaillé pour
l’une des plus grandes chaînes des médias :
Rien ne peut m’avoir rendu plus libre que d’avoir
dit la vérité, et lorsque l’on sait où elle est retenue
prisonnière on ne peut que se rendre complice de son
évasion. La véritable perte pour un homme n’est pas
une faillite économique, mais une faillite morale.
Allongé sur le lit de ma chambre d’hôpital du service
de cancérologie, je viens d’apprendre le brut
diagnostic de la bouche des médecins m’annonçant
mon cancer des poumons. Pourtant face au
cataclysme de l’annonce, je suis resté totalement
indifférent, sûrement parce que je m’y étais fortement
préparé. Je me suis seulement dit que c’était le prix à
payer pour faire évader la vérité. Après m’être assoupi
quelques instants, je fus réveillé par une infirmière qui
est venue m’apporter mon repas. Elle commença à
entamer la discussion jusqu’à ce que je lui raconte
mon histoire.
Il y a un peu moins de quarante-huit heures, je
travaillais encore pour la plus grande chaîne
d’information des Etats-Unis en tant que reporter,
avant de me faire virer pour avoir provoqué l’explosion
d’un des plus grands scandales que le monde des
médias ait pu connaître. Un jour un homme a dit : « on
ne peut pas dire toute la vérité à la télévision car trop
de gens la regardent. » Cette phrase illustre bien l’état
d’esprit des gens abjects pour qui j’ai travaillé et dont le
seul intérêt était la quête de l’audimat.
Mon histoire ressemble à la réanimation d’un
coma au stade de la disparition de la capacité d’éveil,
où mon passé trouble fut une longue période d’état
d’inconscience complétement déconnecté des vraies
valeurs, où l’audimat pour moi primait sur les êtres
humains, autant d’efforts pour atteindre la première
place dans la course aux exclusivités, m’exposant à
tous les types de dangers. Ma mémoire garde encore
les souvenirs intactes de ces scènes de guerres où
j’aurais pu filmer n’importe quel mort en direct .........

Disponible chez edilivre

Résumé  En quelques années, Clark Newton est devenu l'un des plus brillants reporters de guerre au sein d'une grande chaîne d'information américaine, grâce à ses prises de risque et à l'exclusivité de ses reportages insolites. Suite aux bombardements aériens, sa vie basculera à Falloujah, une ville irakienne, tandis que la chaîne pour laquelle il travaille s'empressera d'annoncer sa mort. En réalité, il est vivant, coincé sous les décombres d'une ville totalement détruite et sauvé par un enfant irakien venu d'une province d'Al-Anbâr. Pendant que tout le monde le croit mort, il décide d'effectuer une enquête indépendante sur le taux de radioactivité de la ville où s'est déroulé le bombardement dont il a été victime. Il sera alors confronté aux malformations d'enfants causées par les effroyables effets dévastateurs des bombes américaines.
Résumé  En quelques années, Clark Newton est devenu l'un des plus brillants reporters de guerre au sein d'une grande chaîne d'information américaine, grâce à ses prises de risque et à l'exclusivité de ses reportages insolites. Suite aux bombardements aériens, sa vie basculera à Falloujah, une ville irakienne, tandis que la chaîne pour laquelle il travaille s'empressera d'annoncer sa mort. En réalité, il est vivant, coincé sous les décombres d'une ville totalement détruite et sauvé par un enfant irakien venu d'une province d'Al-Anbâr. Pendant que tout le monde le croit mort, il décide d'effectuer une enquête indépendante sur le taux de radioactivité de la ville où s'est déroulé le bombardement dont il a été victime. Il sera alors confronté aux malformations d'enfants causées par les effroyables effets dévastateurs des bombes américaines.
Résumé  En quelques années, Clark Newton est devenu l'un des plus brillants reporters de guerre au sein d'une grande chaîne d'information américaine, grâce à ses prises de risque et à l'exclusivité de ses reportages insolites. Suite aux bombardements aériens, sa vie basculera à Falloujah, une ville irakienne, tandis que la chaîne pour laquelle il travaille s'empressera d'annoncer sa mort. En réalité, il est vivant, coincé sous les décombres d'une ville totalement détruite et sauvé par un enfant irakien venu d'une province d'Al-Anbâr. Pendant que tout le monde le croit mort, il décide d'effectuer une enquête indépendante sur le taux de radioactivité de la ville où s'est déroulé le bombardement dont il a été victime. Il sera alors confronté aux malformations d'enfants causées par les effroyables effets dévastateurs des bombes américaines.

Résumé En quelques années, Clark Newton est devenu l'un des plus brillants reporters de guerre au sein d'une grande chaîne d'information américaine, grâce à ses prises de risque et à l'exclusivité de ses reportages insolites. Suite aux bombardements aériens, sa vie basculera à Falloujah, une ville irakienne, tandis que la chaîne pour laquelle il travaille s'empressera d'annoncer sa mort. En réalité, il est vivant, coincé sous les décombres d'une ville totalement détruite et sauvé par un enfant irakien venu d'une province d'Al-Anbâr. Pendant que tout le monde le croit mort, il décide d'effectuer une enquête indépendante sur le taux de radioactivité de la ville où s'est déroulé le bombardement dont il a été victime. Il sera alors confronté aux malformations d'enfants causées par les effroyables effets dévastateurs des bombes américaines.

Commenter cet article

À propos

Boel Souleymane Biographie Né en 1976 à Trappes, Boel Souleymane bascule dans le monde littéraire après un long passé dans le milieu associatif pour le développement éducatif et médical du Tiers Monde. En 1998, il lance la première action mondiale contre les pillages de l'Afrique, « le mandat d'arrêt », qui invite tous les sportifs, artistes et écrivains à réaliser un message vidéo sur l'abus de certaines multinationales. Par ce biais, il fait la rencontre d'écrivains qui l'influencent et l'encouragent à écrire. Il est déjà auteur de quelques ouvrages haletants et subversifs : Breathe Taking (À couper le souffle), L'évasion d'une vérité, Les Bouts des tunnels de la faim et Sous une pluie de balles,Un égo meurtrier, Souleymane Boel est un jeune écrivain très prolifique qui s’est spécialisé dans les romans d’anticipation imaginant des scénarios originaux dans des situations très actuelles.